Education Lifestyle

Insécurité: Un regard derriere une page instagram parfaite

Ne comparez pas vos coulisses avec la surbrillance de quelqu’un d’autre

Les médias sociaux peuvent générer de l’insécurité même chez les individus les plus confiants. La nuit dernière, Jude était malade alors je suis restée éveillée. Et puis, pour passer le temps j’ai commencé à lire Reddit. Là, je suis tombée sur une publication de quelqu’un qui confiait ne pas se sentir bien dans sa peau à cause des influenceurs qu’elle suit sur Instagram. La section des commentaires a brisé mon coeur. Tellement d’entre eux – beaucoup d’entre nous – ont ressenti la même chose. N’oubliez pas que vous ne pouvez pas comparer un extrait de la vie de ces influenceurs soigneusement choisie par eux, à votre vie quotidienne. Plus facile à dire qu’à faire, je sais. Je suis des deux côtés de la question alors je comprends: je suis une influenceuse mais j’ai aussi des problèmes d’insécurité. Si vous avez du mal avec cela, j’espère que cet article vous aidera a vous sentir mieux. 

The Autism cafe Instagram feed highlight reel behind the scenes autism mom blog parenting autistic aspergers
La différence entre IG et réalité

Quand vous regardez mon feed Instagram, vous voyez, espérons-le, un feed bien organisé avec de jolie photos. Ce que vous ne savez pas, c’est que mon feed est comme ça parce que j’ai un trouble obsessionnel-compulsif. Pas le mignon « je suis si OCD » que vous entendez les gens utiliser t à gauche et à droite. Non. Un vrai trouble obsessionnel-compulsif qui a un impact sur ma vie au point que je veux parfois me cogner la tête contre le mur. C’est quelque chose sur lequel je travaille en thérapie qui ne s’améliore pas encore.

Quand vous regardez mon nombre d’abonnés, vous pouvez penser que je suis populaire. En réalité, si je voulais avoir une bière avec quelqu’un ce soir, je n’aurais personne à appeler. Pourquoi? J’ai du mal à communiquer avec les gens et j’ai développé des problèmes de confiance profonds. La principale raison récente est que quelques amis d’Instagram que je connaissais en vrai, ont répandu des rumeurs derrière mon dos au cours des 18 derniers mois. Des gens qui je pensais étaient mes amis. Chaque fois que je reçois une capture d’écran de quelque chose de méchant, qu’ils disent de moi, mon coeur se brise.

Quand vous regardez des photos de moi, vous pouvez voir une maman mince et en forme. Vous vous disez surement que j’ai de la chance d’etre maigre. En réalité, je ne suis ni chanceuce ni douée à faire de l’exercice et suivre un régime, j’ai des problèmes de thyroïde. J’ai essayé de prendre du poids. Je ne peux pas. Je suis gênée à ce sujet et n’aime pas entendre que je devrais manger plus ou que j’ai l’air anorexique.

L’herbe est toujours plus verte chez le voisin

Quand vous regardez les photos de mes garçons, vous pouvez voir deux bambins bien élevés posant pour la caméra. Ce que vous ne voyez pas, ce sont les 200 autres photos d’eux qui pleurent, s’enfuient et se chamaillent. Ce que vous ne savez pas, c’est que j’ai dû les soudoyer avec des bonbons pour obtenir une bonne photo ce jour-là. 

Quand vous regardez ma maison, oh attends tu ne la vois pas … Je choisis de ne pas montrer ma maison parce que ce n’est pas glorieux. C’est démodé et ça devient sale en quelques minutes. Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi toutes mes photos d’intérieur sont des gros plans?

Quand vous voyez mes articles sur les progrès de Charlie, vous pouvez vous dire que j’ai de la chance d’avoir un enfant qui progresse. Ce dont je ne vous parle pas, ce sont les problèmes qui sont trop sensibles pour être exposés sur les médias sociaux. Ce que vous ne savez pas, c’est que nous avons des moments tres sombres. A cause du harcèlement que j’ai recue de la part de la communauté #actuallyautistic du fait que je partage les durs jours de l’autisme, je suis maintenant terrifiée de partager quelque chose de négatif. Je vis dans la peur que ces gens avaient raison et que Charlie grandira pour me détester.

Quand vous me regardez, vous voyez une maman « normale », et vous ne voyez pas que je suis autiste. Ce que vous ne savez pas, c’est que ça me fait mal. Ça fait mal d’avoir un handicap invisible pour l’œil non averti. Cela crée des attentes élevées pour moi que je ne peux pas toujours atteindre.

J’aime cette citation qui résume parfaitement la situation.

Ne comparez pas vos coulisses avec la surbrillance de quelqu’un d’autre

 

The Autism cafe Instagram feed highlight reel behind the scenes autism mom blog parenting autistic aspergers

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply
    Kayleigh
    2018-06-02 at 6:15

    Oh,
    this was a great read that I can really relate to.
    It sucks to hear the negatives, you are an amazing mother.
    Keep doing what you are doing. Your boys are everything and your love for them is so evident. Shame on those who choose to judge you for doing your best to raise them and be yourself!
    Never change <3

Leave a Reply