Autisme Education

Autisme: Comment aider votre enfant autiste avec l’apprentissage de la propreté?

the autism cafe, autism awareness autism day april, proloquo, aac, ipad, app, communication, special need, blog, mommy, blogger, mum, parenting, pinterest, autistic, toddler, baby, parenting, blogging, tips, advice, autism tips, autism diagnosis, autist, actuallyautistic, adult autism, asd

Merci de lire le blog en français. Veuillez excuser les erreurs de grammaire possible, je n’ai pas parlé français depuis de longues années.

L’apprentissage de la propreté un enfant ou un autiste ou pas peut être difficile.

Quand Charlie avait 2 ans 1/2, nous avons décidé d’essayer l’apprentissage de la propreté avec l’aide de ses thérapeutes d’ABA. Ayant un enfant autiste, je m’inquiète souvent, je me demande si mon fils sera un jour indépendant. C’est vraiment important pour moi d’enseigner des compétences d’autonomie à mon enfant. Le programme ABA de Charlie comprend plusieurs programmes qui encouragent l’indépendance comme la toilette, le brossage de dents et le lavage des mains.

Quand la BCBA de Charlie nous a dit qu’elle ne voyait aucune raison de ne pas apprendre la propreté a Charlie, je ne vais pas vous mentir, j’étais sceptique. Comment était-t-il supposé comprendre le concept de faire pipi dans le pot ? Cela semblait impossible. Pour remettre les choses en perspective, quand Charlie avait 2 ans et demi, il ne disait aucun mot, et n’avait aucune façon de communiquer (nous avons essayé PECS et le GOTalk avec peu de succès), il ne pouvait pas suivre des consignes, il criait une moyenne de 60 fois par heure et il régressait sans cesse. Eh bien, j’avais tort, cela a pris deux semaines environ. Deux semaines de larmes, d’accidents et de crises de colère, mais après cela, Charlie a su utiliser les toilettes. Nous devons toujours l’emmener aux toilettes car il n’y va pas tout seul. Il n’est pas entièrement propre, mais si nous nous rappelons de l’emmener aux toilettes chaque heure environ, il reste sec. C’est un grand succès pour nous.

Comment aider votre enfant autiste avec l’apprentissage de la propreté?

Si votre enfant est autiste de haut niveau, vous pouvez utiliser des histoires sociales, des vidéo, ou bien des repères visuels. Par exemple, vous pouvez utiliser les images qui décrivent pas à pas le processus nécessaire pour faire pipi dans les toilettes. Si votre bambin aime les exemples plus concrets, vous pouvez aussi utiliser des photos réelles que vous avez prises de votre enfant utilisant le pot. Assurez-vous de placer ces photos dans l’ordre correct du processus (c’est-à-dire: enlevez d’abord le pantalon, ensuite enlevez le caleçon, ensuite s’assoir sur le pot, etc) et placez  ces images quelque part  où votre enfant peut facilement les voir.
L’utilisation de repères visuels ou d’histoires sociales n’était pas une option avec Charlie. Il était trop loin derrière dans son développement pour en comprendre le sens. Nous avons ainsi dû trouver une autre façon de lui enseigner la propreté. Je vais partager avec vous ce qui a marché pour nous. Souvenez-vous, tous les enfants sont différents et il se peut que cela ne fonctionne pas pour vous. Cela dit, si vous êtes cohérents et suivez ce plan à fond, il devrait marcher! Avant que vous ne commenciez, vous devez être sûrs que vous avez le temps de vous y engager. L’apprentissage de la propreté est un grand engagement qui exige de la planification prudente et vous devez suivre un plan strict. Il n’y a pas de plan miracle qui fonctionnera avec tous les enfants autistes, mais ceci a bien marché pour nous et la plupart des enfants autistes qui ont suivi ce même plan.

Voici comment apprendre la propreté à un enfant autiste en 5 étapes.

1 – Rendez la salle de bains amusante

Si votre enfant est comme Charlie, il ne veut surement pas s’approcher de la salle de bains et encore moins des toilettes. Vous pouvez rendre la salle de bains fun en passant du temps avec votre enfant dans la salle d’eau sans placer de demande sur votre enfant. Amenez des livres, la couverture, des oreillers, un iPad ou des jouets que votre enfant aime vraiment . Passez du temps dans la salle de bains en jouant seulement. N’oubliez pas la salle de bains est fun! Vous voulez que votre enfant associe la salle de bains avec une expérience positive.

2 – Trouvez un « renforcement« .

Trouvez quelque chose que votre enfant aime, quelque chose qu’il n’a pas souvent. Cela peut être comestible, comme des M&Ms ou des pépites de chocolat. Peut-être des autocollants ? Des petites voitures ? Vous connaissez votre enfant au mieux! Assurez-vous que votre enfant n’obtienne seulement l’accès à votre « reinforcer » de choix pendant le temps passer dans la salle de bains. Par exemple si vous choisissez des pépites de chocolat, ne donnez pas vos pépites de chocolat à votre enfant pour le goûter. Il est très important de garder votre « reinforcer » fortement motivant pour que votre enfant associe le pot de bébé avec le « reinforcer ». Nous avons choisi M&Ms, Nutella et des cookies. Nous avons dû changer souvent parce que les goûts de Charlie changent toujours. Cependant, il est idéal de garder le même « reinforcer ».

3 – Bye bye les couches!

Maintenant, vous avez votre « reinforcer » et vous avez fait de la salle de bains une pièce amusante. Il est temps de commencer le processus d’apprentissage de la propreté. Plus de couche (sauf la nuit). Ceci est très important. C’est pourquoi vous devez vous assurer que tout le monde est d’accord avant que vous ne commenciez le processus. Mettez votre enfant en sous-vêtements. Il y aura des accidents, c’est une partie normale du processus.

4 –  Programmer un minuteur toutes les 30 minutes

Programmer un minuteur toutes les 30 minutes et dites « Il est temps d’aller s’asseoir sur le pot ». Au début, vous voulez juste que votre enfant au s’assied sur les toilettes. Il ne voudra probablement pas s’asseoir les premiers jours et c’est normal. Soyez vraiment encourageant quand il est assis sur le pot et donnez lui beaucoup d’éloges. Donnez-lui des pépites de chocolat ou le « reinforcer » que vous avez choisi. Au commencement, faites-le s’assoir pendant 15 secondes. Vous pouvez mettre un minuteur avec votre téléphone quand il est sur le pot de bébé et dites, « ok tu vas t’asseoir sur le pot pendant 15 secondes et ensuite tu peux avoir des pépites de chocolat ». Montrez -lui le minuteur pour qu’il puisse voir les numéros descendre. Une fois qu’il a été assis pendant 15 secondes, laissez le se lever et donner lui le « reinforcer » que vous avez choisi dans l’étape 1 comme une pépite de chocolat. S’il fait pipi sur le pot, donnez-lui 5 pépites de chocolat.

5 –  Accidents

Si votre enfant a un accident, ne le grondez pas. Expliquez avec bonté que le pipi va dans les toilettes. Emmenez votre enfant à la salle de bains et faites-le répéter l’étape 4. Les thérapeutes de Charlie ont aussi recommandé de garder un tableau avec l’heure à laquelle vous emmener votre enfant à la salle de bains, le temps passé sur les toilettes et s’il a fait pipi ou pas. Également un tableau  d’accidents avec les heures aussi.

N’abandonnez pas!

Après quelques jours, j’étais prête à renoncer avec Charlie. Il avait des accidents tout le temps et il ne voulait même pas s’asseoir sur le pot. Il criait le martyr quand nous le faisions s’assoir sur les toilettes. C’était dur. Mais après quelques jours de répétition, il s’y est habitué. Nous avons eu notre premier succès de pipi dans le pot après environ une semaine si je me le rappelle bien.

2 ans plus tard, il a très peu d’accidents tant que nous nous rappelons de l’emmener aux toilettes chaque heure environ. En thérapie, un de ses objectifs est d’utiliser son iPad avec l’app PROLOQUO pour demander d’aller aux toilettes par lui-même.

Si l’apprentissage de la propreté de votre enfant ASD ne fonctionne pas tout de suite, ce n’est pas grave. Soyez patient. Il y aura des accidents et il y aura de la frustration, mais si vous restez fidèles au plan, cela fonctionnera très probablement. Si votre enfant est en thérapie, demandez l’assistance de vos thérapeutes. Il est important que tout le monde soit à bord et suive le même plan pour que cela soit un succès. Si après 3 semaines, vous n’avez toujours pas eu de succès, vous pouvez faire une pause et réessayer de nouveau plus tard. Rappelez-vous cet apprentissage de la propreté chez un enfant aux besoins spéciaux est encore plus dur que l’apprentissage de la propreté chez un bambin neuro-typique donc ne soyez pas dur avec vous-même ou votre enfant.

COURAGE!

You Might Also Like

1 Comment

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.